Elevage

 

 

Suite de : La principale difficulté rencontrée en élevage professionnel

Quand le professionnalisme devient source de prix plus élevés…

En élevage familial, les coûts de production de quelques portées ne sont pas facilement quantifiables : à la rigueur une « caisse de mise-bas », quelques frais vétérinaires, et un peu de nettoyage…

Il en va tout autrement en élevage industriel. Nous avons vu que le nombre de chiens ou de chats nécessaires à l’équilibre économique de l’élevage interdit certainement de travailler seul, ou même en famille. Un personnel salarié sera certainement nécessaire, avec coûts et risques afférents.

En élevage familial, point n’est réellement besoin d’installations spécifiques. Il en va tout autrement dans le cas d’une production industrielle ; les animaux doivent être détenus au sein d’espaces dont ils ne seront pas susceptibles de s’échapper ! Ces espaces doivent leur permettre une protection contre les intempéries, une aération et ventilation suffisantes… une protection contre le froid ou les chaleurs excessives…

shutterstock_204928612

Des installations coûteuses, par conséquent.

Il faudra aussi résoudre le problème des déjections (déjà évoqué) ; un puisard deviendra nécessaire ; d’autres équipements sont incontournables : une maternité, une cuisine, une infirmerie, des équipements de nettoyage…

Et bien sûr, pour finir, des locaux permettant la commercialisation…

On le voit, un élevage professionnel, c’est tout, sauf de l’improvisation ! Les investissements seront toujours conséquents ! Et leur amortissement ne manquera pas d’être un poste lourd du compte d’exploitation de l’entreprise !

Un élevage, c’est donc aussi de l’espace : si vous ne disposez pas d’un terrain de taille suffisante, il faudra l’acheter ; si vous ne disposez pas de bâtiments, il faudra les construire.

Tout ce que vous venons d’énoncer vaudra quel que soit l’endroit ; mais dans certains pays, ou dans certains départements, vous pouvez être soumis à des contraintes réglementaires ou administratives de nature à alourdir considérablement, s’il en était besoin, les coûts de votre exploitation.

Toutes ces considérations vous permettent de comprendre que le prix de revient des chiots et des chatons produits par les élevages professionnels est toujours relativement élevé. Il est encore plus élevé dans les pays à forte réglementation : c’est le cas notamment de la France, où le prix des chiots et des chatons atteint des niveaux qui ne se rencontrent nulle part ailleurs.

Lire la suite : L’élevage professionnel est-il nécessaire ?

Extrait de notre Formation élevage

Page parente : Pourquoi faudrait-il encourager et favoriser les petits élevages familiaux (et pourquoi est-ce le contraire qui se produit le plus souvent) ?

Vous avez aimé ce cours ? Testez-en d’autres gratuitement à partir d’ici !

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Archives

All entries, chronologically...